La traction partagée en Bourgogne Franche-Comté

Toutes les actualités
Traction en commun CUMA Vallée de Nohain
Traction en commun à la CUMA de la vallée du Nohain : l’option groupe pour être gagnant !


Pour l’exploitation agricole, la traction reste la première composante des charges de mécanisation. Elle en représente à elle seule 30 %. Cette part est restée stable mais a progressé de près de 20 % en valeur entre 2005 et 2017, accompagnant une augmentation générale des charges de mécanisation.

Face à ce constat, la solution d’investissement en collectif apparaît comme l’une des principales pistes d’action à étudier pour maîtriser ces charges. En moyenne, 47 tracteurs standards neufs ou d’occasion sont achetés en CUMA chaque année en Bourgogne-Franche-Comté. Ils représentent près de 6 % des immatriculations annuelles constatées dans la région.

Sur les 783 CUMA recensées en septembre 2021, 167 possèdent au moins un tracteur. Plus de 1 400 exploitations sont concernées par le partage d’au moins un tracteur. Au total (hors viticulture), ce sont 255 tracteurs qui sont partagés en Bourgogne-Franche-Comté.

La CUMA de la Vallée du Nohain se compose de 44 adhérents et un parc matériel très varié.
le partage de l’investissement au sein d’une CUMA permet de créer un besoin suffisant pour optimiser l’investissement. Il permet d’accéder à un matériel récent et performant pour un prix déterminé à l’avance et fixe jusqu’au renouvellement.

La CUMA de la Vallée du Nohain possède 4 tracteurs (2 NEW HOLLAND T 7.230 AC de 200 ch et 2 NEW HOLLAND T 6,175 AC de 145 ch) récents et bien équipés, avec la variation continue et l’autoguidage. L’arrivée de nouveaux adhérents et le recours à l’inter-CUMA, avec la CUMA départementale Terr’Eau, ont permis d’augmenter le volume d’heures de traction à hauteur de 800 heures par tracteur et par an et d’afficher un tarif unique et très attractif de 17,5 € /h.

Fabien Gibouret agriculteur et adhèrent à la CUMA de la vallée du Nohain en Bourgogne Franche comté, témoigne sur la traction partagée
Fabien Gibouret agriculteur et adhèrent à la CUMA de la vallée du Nohain en Bourgogne Franche comté, témoigne sur la traction partagée 
Comme le souligne Fabien Gibouret « J’ai intégré la CUMA en 2008 à la suite de mon père. Elle me permet d’avoir accès à un panel d’outils et à du matériel performant qui me font gagner du temps. Je n’aurais pas la possibilité d’acheter seul de tels matériels. »

« Cette année, dans un contexte de forte augmentation des prix, nous venons de renouveler nos 4 tracteurs avec pour objectif de tenir un coût de l’heure qui reste correct. Nous avons opté pour un contrat d’entretien. Ce renouvellement est un engagement dans la CUMA ; il nous donne une visibilité sur 4 ans. »

Pour améliorer la disponibilité des tracteurs, la CUMA de la Vallée du Nohain a su s’adapter et proposer un projet cohérent au service de ses adhérents. Le renouvellement rapide et complet du parc tracteur et l’utilisation importante mais équilibrée entre tracteurs participent à la maîtrise du vieillissement et du risque de panne du matériel.

 
Mécanisation-Traction en commun
Observatoire Prospectif de l'Agriculture BFC 2022
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

26 Septembre 2022

Devenez conseiller(ère) CUMA ! Poste basé à Mâcon (71) CDI

Lire la suite de l'article

Elodie BREDELET remplace Anne HORSIN à l'animation dans le Jura

Lire la suite de l'article

Kaoutar EL OUALYDY : est arrivée à Bretenière (21) le 14 Février pour remplacer Elodie BREDELET

Lire la suite de l'article